Méfiez-vous de ces escroqueries au support technique.

Vous êtes sûrement passé par là. Votre nouvel appareil ne fonctionne pas correctement ou  bien il s’avère plus compliqué à configurer que vous ne le pensiez. C’est frustrant, n’est-ce pas ? Veillez simplement, lorsque vous cherchez de l’assistance, à ne pas vous laisser piéger par une escroquerie au support technique.

Comme beaucoup d’escroqueries, les escroqueries au support technique jouent sur vos émotions. Plus précisément, elles tirent parti de la frustration que vous ressentez lorsque les choses ne fonctionnent pas correctement. Vous voulez que ce problème soit réglé tout de suite. À tel point que vous risquez de ne pas prêter suffisamment attention à ce lien de support technique que vous avez trouvé en effectuant une recherche ou sur une publicité. Une offre de support technique qui semble légitime mais ne l’est pas.

Les escroqueries au support technique rapportent beaucoup d’argent aux cybercriminels. En réalité, les plus grandes plates-formes de support technique frauduleuses sont organisées et gérées comme une entreprise avec des centres d’appels, des équipes de marketing, des groupes financiers et tout le nécessaire pour engranger des bénéfices importants.

Ces escroqueries permettent aux cybercriminels de gagner de l’argent de plusieurs façons. Parfois, ils facturent des frais importants pour régler un problème inexistant. Ou encore, ils installent un logiciel malveillant qui vole des informations en le faisant passer pour un logiciel censé corriger un problème. Dans certains cas, ils demandent un accès à distance à votre ordinateur pour effectuer un diagnostic, mais utilisent cet accès pour voler des informations.

Heureusement, ces escroqueries sont assez faciles à repérer et à éviter, lorsqu’on connaît les signes indicateurs.

À quoi ressemblent les escroqueries au support technique ?

Commençons par un bref aperçu des escroqueries de support technique. Elles fonctionnent généralement de deux manières.

Tout d’abord, il y a les escroqueries qui vous contactent activement.

Il peut s’agir d’un appel téléphonique provenant d’une personne se faisant passer pour un représentant de Microsoft ou Apple par exemple. L’escroc à l’autre bout du fil vous dira qu’il y a un problème avec votre ordinateur ou votre appareil. Un problème qu’il faut corriger immédiatement. Il vous proposera ensuite une fausse solution à votre faux problème, souvent à un coût élevé. De même, les escroqueries peuvent vous atteindre par le biais d’une fenêtre pop-up. Celle-ci vous indique également que votre ordinateur ou votre appareil a besoin d’une réparation urgente. Ces fenêtres peuvent apparaître de différentes manières :

  • Lorsque vous cliquez sur des liens contenus dans des e-mails non sollicités.
  • Via des publicités pop-up provenant de sites à risque.
  • Via des fenêtres pop-up provenant de sites légitimes sur lesquels des publicités malveillantes ont été intégrées.
  • Par le biais d’appels téléphoniques frauduleux, que ce soit par un appel automatique ou par un opérateur en direct.

Ensuite, il y a les escroqueries inactives, qui attendent que vous tombiez dans leur piège.

Il s’agit de faux services et sites qui se font passer pour un service de support technique légitime, mais qui ne le sont pas du tout. Ils créent des annonces dans les moteurs de recherche, publient d’autres annonces sur les réseaux sociaux, et utilisent encore d’autres techniques, afin que vous puissiez les consulter et les contacter lorsque vous avez un problème à résoudre. En voici quelques exemples :

  • Petites annonces en ligne, messages de forum et sites de blog.
  • Annonces sur les sites de réseaux sociaux tels que Facebook, Reddit, YouTube et Tumblr.
  • Résultats de recherche. Certains escrocs vont même jusqu’à utiliser les référencements payants !

Les escroqueries au support technique visent tout le monde, pas seulement les personnes âgées

Bien que les auteurs d’escroqueries au support technique puissent s’attaquer aux utilisateurs d’ordinateurs plus âgés et ne s’en privent pas, ces derniers ne sont pas leur seule cible. Un manque évident de connaissances informatiques fait certainement des utilisateurs plus âgés une cible attrayante, mais il semble aussi qu’un excès apparent de confiance en ses connaissances rende les jeunes victimes vulnérables aux escroqueries au support technique. En réalité, la majorité croissante des victimes dans le monde a entre 18 et 35 ans, un groupe qui a connu Internet pendant la majeure partie, voire la totalité, de sa vie. C’est ce que révèle une étude de la Digital Crimes Unit de Microsoft. Selon cette étude, une personne sur dix âgée de 18 à 35 ans qui a été visée par une escroquerie au support technique s’est laissée convaincre et a subi des pertes financières.

Quel que soit le groupe d’âge, la Commission fédérale du commerce (FTC) des États-Unis affirme que les pertes financières signalées aux États-Unis se chiffrent en millions de dollars. Ce chiffre ne tient bien sûr pas compte des millions d’autres pertes qui ne sont pas signalées.

Comment repérer et éviter les escroqueries au support technique

  • En ce qui concerne les annonces et les résultats de recherche, soyez vigilent face aux fautes de frappe, formulations maladroites, sites étrangement conçus et aux logos qui ressemblent à une copie d’une marque connue.
  • Ne vous laissez pas convaincre par un coup de téléphone. Si quelqu’un vous appelle pour vous proposer une offre de support technique, il y a de fortes chances que ce soit une escroquerie. Et si cette personne demande un paiement en cartes-cadeaux ou en cryptomonnaie comme le bitcoin, il s’agit sans aucun doute d’une escroquerie. Raccrochez.
  • Notez que les grandes entreprises technologiques comme Apple et Microsoft ne vous appelleront jamais pour vous proposer une assistance technique ou vous avertir que quelque chose ne va pas avec votre ordinateur. Ces appels proviennent d’imposteurs. En outre, dans de nombreux cas, l’entreprise vous offrira une assistance gratuite dans le cadre de votre achat ou de votre abonnement, que vous pouvez obtenir par vous-même lorsque vous en avez besoin. (Par exemple, c’est le cas avec nos produits.)
  • Ne cliquez pas sur les liens et n’appelez pas les numéros qui apparaissent soudainement sur votre écran et vous avertissent d’un problème informatique. Là encore, il s’agit probablement d’une tentative d’escroquerie. Souvent, cela se produit pendant que vous naviguez sur Internet. Il suffit de fermer votre navigateur et d’ouvrir une nouvelle fenêtre pour faire disparaître la publicité ou le lien.
  • Allez à la source. Contactez directement l’entreprise pour obtenir de l’aide, tapez son adresse dans votre navigateur ou appelez le numéro figurant sur l’emballage ou qui est apparu lors de l’achat. Ne faites pas de recherches. Cela vous permettra d’éviter les imposteurs qui innondent les résultats de recherche avec de fausses annonces.
  • Protégez votre navigation. Utilisez une extension de navigation sécurisée qui peut repérer les sites malveillants et vous empêcher de cliquer dessus par erreur. Un logiciel de protection en ligne complet vous permettra de protéger votre navigation, en plus de la protection contre les logiciels malveillants et les virus.

Enfin, pensez à toujours maintenir vos appareils et vos applications à jour. Les mises à jour régulières comprennent souvent des correctifs et des améliorations de sécurité qui peuvent contribuer à tenir les escrocs et les pirates à distance. Vous pouvez paramétrer vos appareils et vos applications pour qu’ils les téléchargent automatiquement. Et si vous avez besoin d’obtenir une mise à jour ou un téléchargement par vous-même, téléchargez-le directement depuis le site officiel de l’entreprise. Restez à l’écart des sites tiers qui peuvent héberger des logiciels malveillants.

Que faire si vous pensez avoir été victime d’une escroquerie :

1. Modifiez vos mots de passes.

Cela vous protégera si l’escroc a pu accéder aux mots de passe de vos comptes sous une forme ou une autre. Si cette tâche peut être fastidieuse, elle n’en est pas moins essentielle. Un gestionnaire de mots de passe qui fait partie d’une protection en ligne complète peut vous faciliter la tâche.

2. Lancez immédiatement une recherche de logiciels malveillants et de virus.

Supprimez les fichiers ou les applications qui, selon le logiciel, posent problème. Faites de même pour les autres appareils de votre réseau. Des escrocs expérimentés et déterminés peuvent également les infecter en accédant simplement à un appareil de votre réseau.

3. Faites annuler le paiement.

Contactez immédiatement votre banque, votre société de carte de crédit, votre plate-forme de paiement en ligne ou votre service de virement bancaire pour annuler les frais. Déposez également une plainte pour fraude. Plus vite vous agirez, plus vous aurez de chances de récupérer une partie ou la totalité de votre argent. (Notez que c’est une bonne raison d’utiliser des cartes de crédit pour les achats en ligne, car elles offrent une protection supplémentaire que les cartes de débit et autres services de paiement n’offrent pas.)

4. Signalez l’escroquerie.

Aux États-Unis, vous pouvez vous adresser à https://www.ftc.gov/complaint qui transmet la plainte à des milliers d’organismes en charge de l’application de la loi. Bien qu’ils ne puissent pas résoudre votre problème individuel, votre rapport peut contribuer à des enquêtes plus larges et à la constitution d’un dossier contre les escrocs, ce qui peut rendre Internet plus sûr pour tous. Leur liste de questions-réponses est particulièrement utile, car elle répond à des questions importantes comme « Comment puis-je me faire rembourser ? ».

Profitez !

On apprécie les technologies qui fonctionnent tout de suite. Et les solutions rapides lorsque quelque chose ne fonctionne pas. En résumé, si vous êtes confronté à un problème technique, allez directement à la source pour obtenir de l’aide, comme nous l’avons indiqué ci-dessus. Comme vous avez pu le constater, les escrocs dissimulent leur piège sous des annonces, des résultats de recherche et des forums en ligne par ailleurs légitimes, prêts à profiter de vous lorsque vous avez besoin d’aide pour faire fonctionner vos appareils.

De même, restez sur vos gardes pour repérer les escrocs qui vous contactent, en particulier à cette époque de l’année où tant de personnes s’équipent de nouveaux appareils. Savoir qu’un service de support technique légitime ne vous appellera pas à l’improviste est déjà un bon début. Dans l’ensemble, choisissez les professionnels que vous connaissez, ceux que vous pouvez joindre au sein d’entreprises auxquelles vous faites confiance.

FacebookLinkedInTwitterEmailCopy Link

Stay Updated

Follow us to stay updated on all things McAfee and on top of the latest consumer and mobile security threats.

FacebookTwitterInstagramLinkedINYouTubeRSS

More from Consumer

Back to top