Votre enfant entretient-il une relation malsaine avec les réseaux sociaux ?

Avez-vous remarqué que lorsque les parents discutent de leurs enfants, le sujet des réseaux sociaux est souvent vite abordé ? En effet, le temps d’écran est une préoccupation majeure, surtout dans le contexte de la pandémie. Les parents se posent les questions suivantes : Qu’est-ce qu’une durée excessive de temps d’écran ? Quand devons-nous intervenir ? Comment faire cesser les mauvaises habitudes, et quelles seront les effets numériques à long terme du confinement ?

Dépendance à l’égard des appareils

Ces conversations sont importantes pour les parents pour de bonnes raisons. Selon un rapport de Common Sense Media, les adolescents passent en moyenne 7 h 22 par jour sur leur téléphone. Les préadolescents (âgés de 8 à 12 ans) passent en moyenne 4 h 44 par jour sur leur téléphone. Et ceci, en dehors des activités scolaires.

Depuis le début de la pandémie, selon une étude publiée dans JAMA Pediatrics, le temps d’écran quotidien des adolescents a doublé pour atteindre 7 h 42, en plus des 5 à 7 heures quotidiennes d’apprentissage en ligne. En outre, selon le Journal of Affective Disorders Reports, les enfants passent en moyenne près du triple du temps recommandé sur leurs écrans.

La bonne nouvelle est que les réseaux sociaux sont également devenus un outil puissant pour les enfants pendant la pandémie. Ils ont permis aux enfants de rester en contact avec leurs amis et de lutter contre la solitude et autres problèmes de santé mentale. La mauvaise habitude que constitue la dépendance aux appareils peut avoir été compensée par ces avantages.

Réévaluer le temps d’écran

Alors que le débat sur l’impact des réseaux sociaux sur les enfants se poursuit et que la méthodologie de recherche continue d’évoluer, nous pouvons retenir une vérité connue de tous : toute activité, lorsqu’elle est excessive, peut nuire aux enfants. Quand il s’agit de réseaux sociaux, un temps d’écran trop important peut causer un manque de sommeil, affecter la santé et entraîner de mauvais résultats scolaires. De plus, des études montrent que la santé mentale peut être affectée par l’exposition à des discours haineux, à des contenus à caractère sexuel, au cyberharcèlement et au fait de se comparer aux autres, tant sur le plan physique qu’économique.

En tant que parents, nous savons quand le bien-être de notre famille est menacé. Nous le sentons, même si nous ne le reconnaissons pas tout de suite. Nos enfants peuvent se sentir obligés de vérifier leur téléphone régulièrement. Ils peuvent paniquer lorsqu’ils ne peuvent pas vérifier leur nombre de « J’aime » et leurs commentaires régulièrement. Nous remarquons, à l’heure du petit-déjeuner, les yeux rouges et la mauvaise humeur causés par une nuit passée sur TikTok. Nous sentons une montée d’anxiété chez nos enfants lorsque la technologie passe d’un outil de divertissement à un vecteur de détresse.

Heureusement, il n’est jamais trop tard pour aider vos enfants à mieux comprendre l’impact de leurs actions et à revoir leurs habitudes numériques.

Instaurer de nouvelles habitudes

1. Commencez avec de petits changements et adoptez une approche ludique.

Dans le livre à succès Un rien peut tout changer, l’auteur James Clear explique que se défaire d’une mauvaise habitude est comme arracher un chêne profondément enraciné en nous. Il compare ensuite la création d’une bonne habitude à la culture d’une fleur délicate, un jour à la fois. Un changement, pour qu’il soit durable, doit être agréable et non punitif. Si l’objectif est de réduire de quelques heures le temps d’écran de votre enfant, envisagez de lier ces temps de déconnexion à une activité agréable, comme la préparation d’un repas ensemble, ou la création d’un espace d’art dans votre maison pour des projets créatifs.

2. Envisagez une heure limite d’utilisation pour les appareils.

Les études sont sans appel : les écrans lumineux (et la lumière bleue émise par les appareils) peuvent provoquer des troubles permanents du cycle du sommeil et avoir un impact sur le cerveau et la production de mélatonine, ce qui peut avoir un effet domino sur la santé physique et mentale. Le fait d’éteindre (ou de limiter l’utilisation) des appareils électroniques au moins 15 à 30 minutes avant d’aller se coucher peut aider à prévenir les effets indésirables de la technologie et toute influence de l’écran sur le sommeil. Envisagez d’investir dans un logiciel de protection qui comporte des fonctions de limitation du temps d’écran sur lesquelles toute la famille peut se mettre d’accord. Faites vos recherches pour vous assurer que la technologie dont dispose votre famille soit utilisée comme un outil d’autonomisation, d’éducation et de divertissement.

3. Encouragez une utilisation réfléchie des réseaux sociaux.

Réfléchissez à la façon dont vos enfants utilisent leur temps avant de suggérer des changements radicaux dans leur temps d’utilisation des écrans. Sont-ils passifs, ou sont-ils consciemment impliqués ? Est-ce qu’ils créent et apprennent ? Communiquent-ils avec les autres ou traquent-ils d’autres comptes pour se comparer sans cesse ? Leurs responsabilités familiales et scolaires sont-elles affectées ? Les publications sont-elles compulsives ou réfléchies ? Tous les enfants sont différents, et toutes les expériences en ligne varient. Encouragez vos enfants à prendre le temps de réfléchir à ce qu’ils ressentent et à ce qu’ils pensent lorsqu’ils utilisent cette technologie.

4. Éduquez vos enfants avec des faits.

Pour que vos enfants acceptent les limites de temps d’écran, vous devez vous assurer qu’ils comprennent l’impact de l’excès de l’utilisation des réseaux sociaux. Pour créer un équilibre, il faut exploiter les avantages des réseaux sociaux tout en prenant des mesures pour protéger les besoins du corps et de l’esprit en matière d’activité physique, de relations dans la vie réelle, de fixation d’objectifs, d’activités créatives, de pleine conscience et d’introspection.

Aider les enfants à gérer et à revoir constamment leurs habitudes en matière de réseaux sociaux est un travail de tous les instants, de la minute où ils se réveillent à celle où ils s’endorment. Le plus important avec cette stratégie est de maintenir une communication régulière, ouverte et honnête, qui constitue un élément essentiel de la création d’habitudes et favorise une relation saine pour vos enfants avec leurs pairs et la technologie.

FacebookLinkedInTwitterEmailCopy Link

Stay Updated

Follow us to stay updated on all things McAfee and on top of the latest consumer and mobile security threats.

FacebookTwitterInstagramLinkedINYouTubeRSS

More from Consumer

Back to top