Comment protéger votre identité numérique

Le vol d’identité numérique est source de perte d’argent pour les moins de 60 ans.

Dans sa forme la plus simple, votre identité numérique est constituée d’un ensemble d’éléments qui permettent de remonter jusqu’à vous et à votre identité. Cela peut aller des photos que vous publiez sur Internet aux comptes de shopping en ligne, en passant par les comptes de messagerie, les numéros de téléphone, les comptes bancaires et votre numéro d’identification fiscale.

Votre identité numérique s’apparente à des dizaines de pièces de puzzle correspondant à différents comptes, numéros d’identification, etc. et qui, mises bout à bout, créent une image de vous. C’est la raison pour laquelle ces petites pièces du puzzle de votre identité constituent des cibles aussi attrayantes pour les pirates informatiques. Pour peu que ceux-ci parviennent à les replacer dans le bon ordre, vous pouvez être victime d’un vol ou d’une fraude.  

Les personnes de moins de 60 ans sont les principales cibles des fraudes

Les faits parlent d’eux-mêmes : les personnes de moins de 60 ans sont deux fois plus susceptibles de déclarer la perte d’argent lors d’achats en ligne. Elles ont en outre plus de quatre fois plus de chances de déclarer avoir perdu de l’argent en raison d’une escroquerie à l’investissement, la majorité de ces pertes survenant dans le cadre d’arnaques impliquant une forme ou l’autre d’investissement dans les cryptomonnaies.

Il n’est pas surprenant que les jeunes adultes soient ainsi ciblés. Ils sont beaucoup plus susceptibles que n’importe quel autre groupe d’âge d’utiliser des applications mobiles pour effectuer des paiements à des tiers, transférer de l’argent entre des comptes, déposer des chèques et payer des factures. En bref, beaucoup d’argent passe par la paume de leurs mains grâce à leurs téléphones, mais aussi à leurs ordinateurs.

En vous protégeant des pirates informatiques et des fraudes, vous protégez votre identité numérique. La tâche peut paraître colossale, compte tenu de toutes les informations que votre identité numérique comprend. Mais elle n’est pas insurmontable, surtout si vous considérez votre identité comme un puzzle. Le placement d’une pièce ici, d’une autre là, peut permettre à un pirate informatique de compléter le tableau (ou de le compléter juste assez) et d’obtenir ce dont il a besoin pour faire main basse sur votre argent. Pour rester en sécurité, vous devez donc éviter que les pièces du puzzle ne tombent entre les mains de tiers.  

Six façons de protéger votre identité numérique contre les pirates informatiques et la fraude

En fait, ce n’est pas si compliqué. Moyennant la mise en place de quelques nouvelles habitudes et quelques applications pour vous aider, vous pouvez éviter les maux de tête et la douleur intense que provoquent les fraudes. Voici quelques mesures simples que vous pouvez prendre sans perdre un instant :

1. Commencez par l’essentiel : un logiciel de sécurité

Protégez vos affaires pour rester protégé. L’installation et l’utilisation de logiciels de sécurité sur vos ordinateurs et téléphones peuvent contribuer à prévenir toutes sortes d’attaques et vous permettre de surfer, d’effectuer des opérations bancaires et de faire des achats en ligne en toute sécurité. Je me dois d’insister sur ce point : protégez votre téléphone. La moitié seulement des gens protègent leur téléphone alors qu’ils l’utilisent pour appeler un taxi, commander à manger, transférer de l’argent à des amis, etc. L’absence de protection sur votre téléphone signifie que vous envoyez tout cet argent sur Internet d’une manière beaucoup moins sûre que si vous utilisiez une protection en ligne. 

2. Créez des mots de passe forts  

On ne cesse de vous le répéter, et à juste titre : les mots de passe forts et uniques constituent l’une des défenses les plus efficaces contre les pirates informatiques. N’utilisez jamais les mêmes mots de passe (ou des mots de passe légèrement différents) sur différents services et plateformes. N’oubliez pas de les mettre régulièrement à jour (c’est-à-dire au moins tous les 60 jours) ! Cela peut paraître fastidieux, mais un gestionnaire de mots de passe peut s’en charger à votre place. Et si la plateforme ou le service que vous utilisez propose l’authentification à deux facteurs, n’hésitez pas à en faire usage. Cette couche de sécurité supplémentaire complique singulièrement la tâche des escrocs. 

3. Maintenez vos appareils à jour

Des mises à jour des téléphones et des ordinateurs sont proposées presque quotidiennement ; résistez à l’envie de les remettre à plus tard. En plus d’apporter des améliorations, les mises à jour comprennent souvent des correctifs de sécurité essentiels. Par conséquent, si vous recevez une alerte du système d’exploitation ou d’une application installée sur vos appareils, effectuez sans tarder la mise à jour. Vous ajouterez ainsi une ligne de défense supplémentaire contre les pirates qui cherchent à exploiter les anciennes failles de vos applications.  

4. Réfléchissez-y à deux fois lorsque vous partagez des informations

Les réseaux sociaux sont l’un des endroits où les pirates informatiques se rendent pour collecter des données personnelles, car les gens ont parfois l’art de partager plus qu’ils ne le devraient. Des informations telles que votre date d’anniversaire, le nom de votre première école, le nom de jeune fille de votre mère ou encore la marque de votre première voiture leur permettent de répondre à des questions de sécurité courantes et, ce faisant, de pirater vos comptes. Renforcez les paramètres de confidentialité de vos comptes afin que seuls vos amis et vos proches puissent voir vos publications, et gardez à l’esprit que la meilleure défense consiste à ne pas publier d’informations potentiellement sensibles. Évitez également les « quiz » qui apparaissent parfois sur vos fils d’actualité. Ce sont là d’autres moyens utilisés par les pirates pour obtenir des informations qui peuvent mettre votre identité en danger. 

5. Déchiquetez

Même si nous sommes nombreux à avoir dématérialisé nos factures, la fouille dans les poubelles à des fins de vol d’identité est toujours d’actualité. Des factures médicales, des documents fiscaux et des chèques continuent en effet d’arriver dans votre boîte aux lettres. Il est essentiel que vous vous en débarrassiez de manière appropriée une fois que vous en avez fini avec eux. Tout d’abord, investissez dans une déchiqueteuse. Une fois que vous avez déposé votre chèque en ligne ou payé votre facture, déchiquetez-le de manière à ce que vos informations personnelles ou bancaires ne puissent pas être lues (et puissent être recyclées en toute sécurité). Deuxièmement, si vous vous absentez un certain temps, demandez à un ami de relever votre courrier ou à la poste de le conserver temporairement. Vous éviterez ainsi que des voleurs ne subtilisent des informations personnelles dans votre boîte aux lettres pendant votre absence. 

6. Vérifiez votre crédit  

Même si vous ne pensez pas qu’il y a un problème, vérifiez votre crédit. En effet, quelqu’un pourrait très bien vous faire payer des choses sans que vous le sachiez. En fonction de votre lieu de résidence, différentes agences d’évaluation du crédit assurent la surveillance du crédit des particuliers. Aux États-Unis, les principales sont Equifax, Experian et TransUnion. Toujours aux États-Unis, le Fair Credit Reporting Act (FCRA) impose à ces agences de vous fournir gratuitement un rapport de crédit au moins une fois tous les 12 mois. Le Canada, le Royaume-Uni et d’autres pays ont également mis en place des mesures permettant d’obtenir un rapport de crédit gratuit. Évaluez les options qui s’offrent à vous, vous pourriez être surpris par ce que vous trouverez. 

Comment savoir si j’ai été victime d’un vol d’identité ?  

Comme je viens de le dire, le moyen le plus rapide de savoir si votre identité est menacée est de vérifier votre crédit. Le vol d’identité ne se limite pas à l’argent. Les escrocs volent des identités pour louer des appartements, accéder à des services médicaux et même décrocher un emploi. Tous ces faits peuvent apparaître dans un rapport de crédit, par exemple lorsqu’une adresse inconnue apparaît dans la liste de vos résidences actuelles et antérieures ou qu’une entreprise pour laquelle vous n’avez jamais travaillé apparaît en tant qu’employeur. Si quelque chose vous paraît bizarre, investiguez sans tarder. De nombreuses entreprises disposent d’un service de lutte contre la fraude dont les procédures peuvent vous aider à vous disculper si vous constatez qu’une somme ou un service vous a été facturé à tort.

D’autres signes sont beaucoup plus évidents : par exemple, une agence de recouvrement qui vous appelle ou un avis d’imposition qui arrive dans votre boîte aux lettres. Des situations comme celles-là indiquent clairement que quelque chose ne va pas. Dans ce cas, effectuez immédiatement un signalement :

  • Si vous résidez aux États-Unis et pensez que quelqu’un utilise vos données personnelles, consultez le site IdentityTheft.gov. 
  • Au Canada, visitez le site antifraudcentre-centreantifraude.ca pour obtenir de l’aide.  
  • Au Royaume-Uni, contactez le CIFAS, le service britannique de prévention des fraudes, à l’adresse cifas.org.uk. 

De nombreux autres pays proposent des services publics similaires. Une recherche rapide vous orientera dans la bonne direction.

Une autre mesure consiste à demander à chaque bureau de crédit de geler votre crédit, ce qui empêchera les escrocs d’utiliser vos données personnelles pour ouvrir de nouvelles lignes de crédit ou de nouveaux comptes en votre nom. Les alertes à la fraude vous offrent également une autre ligne de protection. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici. 

Gardez le contrôle de votre identité numérique

Compte tenu des nombreux éléments d’information qui constituent votre identité numérique, une façon plus générale d’assurer sa protection consiste à vous poser la question suivante : que se passerait-il si quelqu’un mettait la main sur ces informations ? Prendre conscience que même des bribes d’informations non sécurisées peuvent conduire à une fraude ou à un vol en votre nom est extrêmement utile : même une facture non déchiquetée ou un chèque inoffensif de quelques dollars peut donner à un escroc la pièce du puzzle dont il a besoin. Vous pouvez protéger votre identité numérique en gardant ces informations hors de portée d’autrui.  

FacebookLinkedInTwitterEmailCopy Link

Restez informé

Suivez-nous pour rester au courant des actualités de McAfee et des dernières menaces pour la sécurité mobile et grand public.

FacebookTwitterInstagramLinkedINYouTubeRSS

Autres articles de Protection de l'identité et de la confidentialité

Back to top