Comment mettre fin aux usurpations de numéro

By on Mar 11, 2020

Comment ça marche ?

On appelle usurpation de numéro le fait d’envoyer délibérément de fausses informations pour modifier l’identité de l’appelant. La plupart des usurpations sont réalisées à l’aide d’un service VoIP (Voice over Internet Protocol) ou d’un téléphone IP qui utilise la VoIP pour transmettre des appels sur Internet. Les utilisateurs de la VoIP peuvent généralement choisir le numéro ou le nom à afficher sur l’identification de l’appelant lors de la création de leur compte.

Certains fournisseurs proposent même des services de saisie de numéro qui fonctionnent comme une carte d’appel prépayée. Les clients paient pour obtenir un code PIN à utiliser lorsqu’ils appellent leur fournisseur, ce qui leur permet de sélectionner à la fois le numéro de destination qu’ils veulent appeler, ainsi que le numéro qu’ils veulent faire apparaître sur le téléphone du destinataire.

Quels sont les dangers de l’usurpation d’identité par téléphone ?

Les escrocs utilisent souvent l’usurpation d’identité pour tenter d’amener leurs victimes à leur donner de l’argent, des informations personnelles, ou les deux. Ils peuvent prétendre appeler de la part d’une banque, d’une organisation caritative ou même d’un concours, en offrant un prix fictif. Ces « vishing » (ou « voice phishing »), sont des attaques assez courantes et visent souvent des personnes âgées qui ne sont pas toujours conscientes de cette menace.

Par exemple, les arnaques qui semblent provenir de l’IRS (Internal Revenue Service) sont relativement courantes. L’appelant essaie d’effrayer le destinataire en lui faisant croire qu’il a des impayés ou qu’il doit envoyer immédiatement des informations bancaires. Une autre escroquerie courante est commise par le biais de faux supports techniques. Les appelants prétendent provenir d’une société connue, comme Microsoft, qu’il y a un problème avec votre ordinateur et que pour le résoudre, un accès à distance est nécessaire.

Il existe aussi le « SMiShing », phishing par SMS, par lequel vous pouvez recevoir un message qui semble provenir d’une personne ou d’une société de bonne réputation, vous encourageant à cliquer sur un lien. Mais lorsque vous cliquez dessus, cela peut télécharger un logiciel malveillant sur votre appareil, vous inscrire à un service payant ou même récupérer les identifiants de vos comptes en ligne.

Pourquoi l’usurpation d’identité est-elle si répandue ?

La facilité de l’envoi de messages vocaux numériques sur Internet a entraîné une explosion du nombre de spams et d’appels provenant de robots au cours des dernières années. Selon Hiya, une société qui propose des solutions téléphoniques anti-spam, le nombre d’appels de spam a atteint 54,6 milliards en 2019, soit une progression de 108 % par rapport à l’année précédente.

Comme les appels automatiques utilisent un composeur informatisé pour transmettre des messages préenregistrés, les spécialistes du marketing et les escrocs peuvent passer beaucoup plus d’appels qu’une personne réelle et ont souvent recours à des astuces telles que faire croire que l’appel provient de votre indicatif régional. Cela augmente les chances que le destinataire réponde à l’appel, pensant qu’il provient d’un ami ou d’une entreprise locale.

 

Que faire pour mettre fin à ces appels ?

Pour vraiment réduire le nombre d’appels qui proviennent d’escrocs, la première chose à faire est de vérifier si votre opérateur téléphonique dispose d’un service ou d’une application qui permet d’identifier et de filtrer les appels de spam.

Par exemple, AT&T et Verizon proposent des applications payantes qui signalent les spams et alertent des fraudes. T-Mobile alerte les consommateurs si un appel semble frauduleux lorsqu’il apparaît sur l’écran de votre téléphone et vous pouvez souscrire gratuitement un service de blocage de spam.

Il existe également des applications tierces comme RobotKiller et Nomorobo que vous pouvez télécharger pour vous aider à repérer ces appels malveillants. Cependant, vous devrez partager avec elles vos informations personnelles.

Autres conseils pour traiter les appels non désirés

  1. En plus de votre inscription au Do Not Call Registry et de la vérification des options proposées par votre opérateur, vous devez être très prudent lorsqu’il s’agit de communiquer vos coordonnées. Si un formulaire en ligne vous demande votre numéro de téléphone mais que le champ n’est pas obligatoire, laissez-le vide. Evitez également d’inscrire votre numéro de téléphone personnel sur vos profils de réseaux sociaux.
  2. Si vous recevez un appel d’un numéro non reconnu, n’y répondez pas. Vous pouvez toujours rappeler plus tard pour savoir s’il s’agit d’une véritable personne ou entreprise. S’il s’agit d’un appel frauduleux, vous pouvez bloquer le numéro dans votre téléphone, mais cela s’avère parfois peu efficace car les escrocs changent souvent de numéro.
  3. Lisez la politique de confidentialité de chaque nouveau service auquel vous souscrivez pour vous assurer qu’ils ne partageront ou ne vendront pas vos coordonnées.
  4. Méfiez-vous des concours et des loteries en ligne, car ils partagent souvent des données avec d’autres entreprises.
  5. Restez informé sur les dernières techniques d’usurpation pour être préparé et installez des solutions de sécurité sur votre téléphone pour vous aider à vous protéger contre les logiciels malveillants et autres menaces.

Vous souhaitez obtenir davantage de conseils et vous tenir informé des tendances en matière de sécurité mobile ? Suivez @McAfee Home sur Twitter, et aimez notre page Facebook.

About the Author

McAfee

McAfee is the device-to-cloud cybersecurity company. Inspired by the power of working together, McAfee creates business and consumer solutions that make our world a safer place. Take a look at our latest blogs.

Read more posts from McAfee

Similar Blogs

Subscribe to McAfee Securing Tomorrow Blogs