Pourquoi confisquer le téléphone de votre ado ne fonctionne plus

By on Dec 13, 2019

Si vous êtes parent d’un pré-adolescent ou d’un adolescent, vous savez combien il est compliqué de mettre en place des règles et de les faire respecter ou d’appliquer des sanctions appropriées en conséquence. Même si vous avez travaillé dur pour établir des règles de base, le chemin vers la maturité est semé d’embûches et votre enfant risque un jour de s’aventurer hors des limites que vous avez fixées. 

Si vous êtes comme de nombreux parents, votre premier réflexe sera de le priver de l’objet qu’il aime le plus : son téléphone. Toutefois, cette approche comporte quelques problèmes. 

Tout d’abord, la confiscation du téléphone peut être problématique pour vous aussi, si vous êtes devenu dépendant de la ommunication instantanée avec votre enfant. En outre, lorsque votre enfant n’est pas à la maison, il est rassurant de le savoir en possession d’un téléphone. 

Le second problème est que la plupart des adolescents ont développé un réseau de communication alternatif qui leur permet de maintenir le contact, avec ou sans téléphone, au cas où l’un d’entre eux se verrait confisquer son téléphone.  (Entendons-nous bien, cet article n’a pas pour but de vous opposer à vos enfants, dans une optique « eux contre nous » ou « soyons plus malins qu’eux » ; il vise simplement à rappeler certaines réalités qui peuvent influencer vos décisions quotidiennes en tant que parent). 

Voici certains moyens utilisés par les adolescents pour maintenir leur vie sociale sans leur téléphone : 

Ordinateur portable ou PC. De nombreuses écoles demandent maintenant aux élèves de réaliser certains travaux sur Internet. Votre enfant vous demandera donc probablement de se connecter à son ordinateur portable ou au PC familial pour faire ses devoirs. On ne peut pas les en empêcher, n’est-ce pas ? En faisant cela, ils pourront également se connecter discrètement à leurs applications favorites pour discuter avec leurs amis. Solution : surveillez votre enfant lorsqu’il fait ses devoirs.  

iPads et tablettes.Les enfants demanderont également de lire sur un iPad ou une tablette ou de l’utiliser pour leurs devoirs. Vous ne pouvez pas les empêcher d’apprendre, n’est-ce pas ? Cependant… Ils peuvent une nouvelle fois télécharger leurs applications de réseaux sociaux favorites ainsi que les applications de chat dont ils espèrent que vous ignorez l’existence, telles que Kik et Viber. Solution : surveillez vos enfants lorsqu’ils font leurs devoirs et lorsqu’ils sont devant les écrans. 

Téléphones empruntés.Je suis désolée si je donne l’impression que vos enfants font partie d’une mafia technologique pour adolescents, mais ils conservent leurs anciens téléphones pour une bonne raison. Même si ce vieil iPhone ou ce vieux téléphone Android n’a plus de carte SIM, les applications de messagerie instantanée ou de réseaux sociaux qui s’y trouvent peuvent toujours être utilisées avec une connexion Wi-Fi, et je peux vous assurer qu’elles le sont. Comme me l’a confié un adolescent particulièrement loquace, « on garde tous nos téléphones au cas où quelqu’un se fasse confisquer le sien ».
Solution : soyez direct. Demandez à vos enfants s’ils ont emprunté un téléphone ou vérifiez leur sac à dos à la recherche d’équipements non autorisés.  

Consoles de jeu, téléviseurs connectés et enceintes connectées. Les consoles de jeu disposent de fonctionnalités de chat et de messagerie que les adolescents utilisent constamment. Et avec la superposition des réseaux sociaux et de la télévision, vos enfants peuvent maintenant accéder aux applications dont ils disposent sur leur téléphone sur la plupart des téléviseurs. Les enfants en sont bien conscients, mais certains parents l’ignorent. Si votre téléviseur n’est pas connecté (s’il n’a pas d’accès Wi-Fi), les enfants savent qu’ils leur suffit d’emprunter une clé TV telle qu’Amazon Fire et de la connecter à leur téléviseur HDTV pour le transformer en téléviseur connecté. En parlant d’équipements intelligents, n’oubliez pas votre enceinte connectée, telle que Google Home ou Amazon Echo. Les ados les utilisent également pour s’envoyer des messages. 

Solution : 1) Accédez aux paramètres réseau de votre téléviseur et protégez-le avec un mot de passe 2) Surveillez tous ces équipements 3) Confisquez tous ces équipements en plus du téléphone. 

Messagerie privée. C’est le silence radio du côté des publications. Vous avez vérifié : votre enfant ne publie rien sur Facebook, Instagram ou Twitter et vous avez son téléphone, alors il n’est même pas question de Snapchat ou TikTok, n’est-ce pas ? Pas si vite. Si vos enfants se connectent sur leurs applications via l’un des équipements évoqués ci-dessus, il y a des chances pour qu’ils pensent à ne rien publier sur le flux public. Ils peuvent alors utiliser des services de messagerie privée comme moyen de communication alternatif, malgré la confiscation de leur smartphone. Solution : surveillez vos enfants lorsqu’ils font leurs devoirs et lorsqu’ils sont devant les écrans.  

Quelle est l’alternative à la confiscation du téléphone de votre enfant ? Si vous connaissez les failles répertoriées ci-dessus, la confiscation du téléphone reste une option (même si votre enfant sera probablement contrarié lorsque vous l’empêcherez d’utiliser ces moyens de communication alternatifs). Si votre enfant apprécie la liberté offerte par les sorties avec ses amis, vous pouvez également le priver de sortie. 

Les experts s’accordent à dire que la meilleure discipline repose sur des règles de base solides et une communication qui l’est tout autant. Si les règles familiales sont vagues ou mentionnées seulement au moment où votre enfant les enfreint (par exemple celles concernant les notes, les responsabilités ou le comportement), il aura du mal à rester sur la bonne voie.

En laissant votre enfant assumer les conséquences de ses erreurs, vous le responsabilisez. Cela signifie qu’au lieu de punir un adolescent pour, par exemple, s’être battu avec l’un de ses frères et sœurs, vous pouvez trouver un moyen pour qu’il rétablisse cette relation de confiance. Lorsque vous laissez un enfant assumer les conséquences de ses actions et que vous appliquez des règles et des punitions cohérentes, l’enfant sait que vous vous souciez de lui et se sent protégé. 

Toni Birdsong est spécialiste de la sécurité familiale chez McAfee. Retrouvez-la sur Twitter en suivant le compte @McAfee_Family.  

 

 

 

 

 

About the Author

McAfee

McAfee is the device-to-cloud cybersecurity company. Inspired by the power of working together, McAfee creates business and consumer solutions that make our world a safer place. Take a look at our latest blogs.

Read more posts from McAfee

Categories: Consumer, Français

Subscribe to McAfee Securing Tomorrow Blogs