Comment savoir si votre téléphone a été piraté

Quelque chose cloche. Votre téléphone se décharge peut-être plus vite que d’habitude. Il se met soudainement à s’éteindre et à s’allumer. Ou il devient si chaud que vous pouvez à peine le tenir. Il pourrait aussi afficher des appels sortants que vous n’avez jamais composés ou des pics étranges d’utilisation de données. Ces signes peuvent indiquer que votre téléphone intelligent a été piraté.

Dans plusieurs cas, les signes d’un éventuel piratage de téléphone intelligent peuvent sembler indiquer un simple problème technique. Pourtant, ces signes peuvent révéler un problème plus grave, tel qu’un logiciel malveillant installé sur votre téléphone intelligent. Les logiciels malveillants peuvent consommer les ressources du système ou entrer en conflit avec d’autres applis et votre système d’exploitation. Ceci peut entraîner le fonctionnement imprévisible ou plus lent du téléphone.

D’une certaine façon, il s’agit d’une bonne nouvelle. L’exécution inefficace des logiciels malveillants sur votre téléphone peut créer des problèmes, petits et grands, qui trahissent leur présence. Il s’agit d’autant plus d’une bonne nouvelle étant donné toutes les informations importantes que nous stockons sur notre téléphone. Connaître les signes, subtils ou non, peut vous alerter sur un problème autrement invisible.

Le piratage de logiciels et ses symptômes

Les escrocs peuvent introduire physiquement un logiciel de piratage dans votre téléphone ou vous inciter à l’installer par le biais d’une fausse appli, un site Web frauduleux ou une attaque d’hameçonnage. Dans tous les cas, un tel logiciel peut vous créer des problèmes de plusieurs façons :

  • L’enregistrement de frappe : Entre les mains d’un pirate, l’enregistrement de frappe s’apparente au harceleur qui espionne vos informations lorsque vous utilisez votre téléphone pour écrire, toucher et même faire des appels.
  • Les chevaux de Troie : Le cheval de Troie est un type de logiciel malveillant qui peut être introduit dans votre téléphone pour en extraire des données importantes, telles que les détails d’un compte de carte de crédit ou des renseignements personnels.
  • Les cryptomineurs : Semblables aux chevaux de Troie, ces logiciels se cachent dans un appareil. Ils exploitent ensuite sa puissance de calcul pour extraire de la cryptomonnaie. Bien que le cryptominage ne soit pas illégal, s’adonner à du « minage clandestin» sur un appareil sans le consentement du propriétaire est illégal.

Voici quelques signes de la présence d’un logiciel de piratage sur votre téléphone :

Les problèmes de performance

Vous avez peut-être remarqué certains des signes mentionnés précédemment. Votre appareil fonctionne-t-il plus lentement, les pages Web et les applis sont-elles plus difficiles à charger ou votre batterie perd-elle plus rapidement sa charge? Il s’agit de signes qu’un logiciel malveillant pourrait fonctionner en arrière-plan, dilapidant les ressources de votre téléphone.

Votre téléphone semble plus chaud

Encore ici, les logiciels malveillants ou les applis de minage qui fonctionnent en arrière-plan peuvent utiliser une puissance de calcul (et des données) accrues. En plus de réduire les performances, les logiciels malveillants et les applis de minage peuvent provoquer l’échauffement ou même la surchauffe de votre téléphone.

Les applis ou données mystères

Si vous trouvez des applis que vous n’avez pas téléchargées, des appels que vous n’avez pas effectués, ou des textos et des courriels que vous n’avez pas envoyés, c’est un signal d’alarme. Un pirate peut avoir détourné votre téléphone pour envoyer des appels ou des messages surtaxés ou pour transmettre des logiciels malveillants à vos contacts. De même, des augmentations brusques dans l’utilisation de vos données pourraient également signaler un piratage.

Les fenêtres contextuelles ou les modifications apportées à votre écran

Les logiciels malveillants peuvent également être à l’origine de fenêtres contextuelles indésirables, de modifications apportées à votre écran d’accueil ou de signets vers des sites Web suspects. En fait, si vous notez des modifications de configuration que vous n’avez pas apportées, il s’agit d’un autre indice que votre téléphone intelligent a été piraté.

Que faire si vous craignez que votre téléphone ait été piraté…

  • Installez et exécutez un logiciel de sécurité sur votre téléphone intelligent si ce n’est pas déjà fait. Supprimez ensuite toutes les applis que vous n’avez pas téléchargées, supprimez les textos à risque, puis exécutez à nouveau votre logiciel de sécurité mobile.
  • Si vous rencontrez toujours des problèmes, il est possible d’effacer et de restaurer le contenu de votre téléphone. C’est un processus relativement simple à condition que vos photos, contacts et autres informations soient sauvegardés dans le nuage. Une recherche en ligne rapide vous apprendra comment procéder pour votre modèle de téléphone.
  • Enfin, vérifiez vos comptes et votre crédit pour voir si des achats non autorisés ont été effectués. Si tel est le cas, vous pouvez procéder au gel de ces comptes et obtenir de nouvelles cartes et informations d’identification. De plus, mettez à jour les mots de passe de vos comptes avec un mot de passe robuste et unique.

Dix conseils pour éviter que votre téléphone soit piraté

Bien qu’un pirate puisse utiliser plusieurs méthodes différentes pour accéder à votre téléphone et voler des renseignements personnels et critiques, voici quelques conseils pour contrer ses attaques :

  1. Utilisez un logiciel de protection en ligne complet sur votre téléphone. Au fil des ans, nous avons pris la bonne habitude de l’utiliser sur nos ordinateurs et portables. Sur nos téléphones? Pas tant que ça. L’installation d’une protection en ligne sur votre téléphone intelligent vous offre une première ligne de défense et plusieurs des fonctionnalités de sécurité supplémentaires citées ci-dessous.
  2. Mettez à jour votre téléphone et ses applis. Outre l’installation d’un logiciel de sécurité, la mise à jour constante de votre téléphone constitue un moyen clé de vous protéger. Les mises à jour peuvent corriger les vulnérabilités qui permettent aux cybercriminels d’orchestrer des attaques à l’aide de logiciels malveillants. De plus, les mises à jour permettent d’assurer le bon fonctionnement de votre téléphone et de vos applis tout en introduisant de nouvelles fonctionnalités utiles.
  3. Surfez en toute sécurité partout avec un RPV. Les escrocs peuvent pirater votre téléphone par le biais d’un Wi-Fi public dans les aéroports, les hôtels et même les bibliothèques. Ces réseaux sont publics, ce qui signifie que toutes vos activités sont exposées aux autres utilisateurs du réseau : vos opérations bancaires, l’utilisation de votre mot de passe, etc. Pour rendre un réseau public privé, vous pouvez utiliser un RPV. Il vous protégera, vous et vos activités, sur ce point d’accès sans fil.
  4. Utilisez un gestionnaire de mots de passe. Les mots de passe forts et uniques offrent une autre ligne de défense clé. Pourtant, avec tous les comptes que nous possédons, jongler avec des dizaines de mots de passe forts et uniques peut sembler une corvée, d’où la tentation d’utiliser (et de réutiliser) des mots de passe plus simples. Les pirates apprécient cette habitude, car un seul mot de passe permet d’accéder à plusieurs comptes. Essayez plutôt un gestionnaire de mots de passe qui peut créer et stocker ces mots de passe pour vous en toute sécurité. Un logiciel de sécurité complet tel que McAfee Total Protection en comprend un.
  5. Évitez les stations de charge publiques. La recharge à une station publique semble si sûre et si simple. Toutefois, certains pirates sont connus pour trafiquer la station en y installant des logiciels malveillants. Pendant que votre téléphone recharge, ils détournent vos mots de passe et vos renseignements personnels. Alors, comment recharger votre téléphone lorsque vous êtes en déplacement? Vous pouvez acheter un bloc d’alimentation portable chargeable à l’avance ou qui utilise des piles AA. Ces blocs sont peu coûteux et faciles à trouver.
  6. Gardez un œil sur votre téléphone. Il est également important d’empêcher le vol de votre téléphone, car certains piratages se produisent simplement lorsqu’un téléphone tombe entre de mauvaises mains. C’est un argument de plus pour protéger votre téléphone à l’aide d’un mot de passe ou d’un NIP, afin d’activer la fonction de géolocalisation de l’appareil ou même d’effacer son contenu à distance, si nécessaire. Apple fournit aux utilisateurs iOS un guide étape par étape pour effacer le contenu des appareils à distance, et Google propose également un guide pour les utilisateurs d’Android.
  7. Chiffrez votre téléphone. Le chiffrement de votre téléphone portable peut vous prémunir contre le piratage et protéger vos appels, vos messages et vos renseignements critiques. Pour vérifier si votre iPhone est chiffré, accédez à « Touch ID et code d’accès », faites défiler vers le bas et voyez si la protection des données est activée (c’est généralement le cas si un mot de passe est activé). Les utilisateurs d’Android bénéficient d’un chiffrement automatique selon le type de téléphone.
  8. Verrouillez votre carte SIM. Tout comme vous pouvez verrouiller votre téléphone, vous pouvez verrouiller la carte SIM avec laquelle vous vous identifiez en tant que propriétaire et vous vous connectez à votre réseau cellulaire. En la verrouillant, vous empêchez votre téléphone d’être utilisé sur un autre réseau que le vôtre. Vous pouvez verrouiller votre iPhone en suivant ces instructions simples. Consultez le site Web du fabricant pour les autres plateformes.
  9. Désactivez le Wi-Fi et le Bluetooth lorsque vous ne les utilisez pas. C’est un peu comme si vous fermiez une porte laissée ouverte. Un pirate dédié et bien équipé peut effectuer toute une variété d’attaques sur des appareils où le Wi-Fi et le Bluetooth sont activés et détectables. De même, bien qu’il ne s’agisse pas de piratage, certains détaillants suivront votre emplacement dans un magasin en utilisant la technologie Bluetooth à des fins de marketing. Désactiver cette fonctionnalité peut donc également protéger votre vie privée dans certaines situations. Vous pouvez facilement désactiver les deux à partir de vos paramètres et de nombreux téléphones vous permettent également de le faire à partir d’un menu déroulant sur votre écran d’accueil.
  10. Évitez les boutiques d’applis tierces. Google Play et à l’App Store d’Apple ont mis en place des mesures pour examiner et contrôler les applis afin de s’assurer qu’elles sont sûres et sécurisées. Les sites tiers n’offrent pas toujours la protection assurée par ce processus. En fait, certains sites tiers peuvent héberger intentionnellement des applis malveillantes dans le cadre d’une arnaque plus large. Certes, les cybercriminels ont trouvé des moyens de contourner le processus d’examen de Google et d’Apple, mais les chances d’y télécharger une appli sécuritaire sont bien plus grandes que partout ailleurs. De plus, Google et Apple suppriment rapidement les applis malveillantes une fois découvertes, ce qui rend leurs boutiques encore plus sûres.
FacebookLinkedInTwitterEmailCopy Link

Stay Updated

Follow us to stay updated on all things McAfee and on top of the latest consumer and mobile security threats.

FacebookTwitterInstagramLinkedINYouTubeRSS

More from Consumer

Back to top