WhatsApp est-il sûr pour les enfants? Ce que les parents doivent savoir

By on Mar 07, 2020

WhatsApp est-il sûr pour les enfants? Ce que les parents doivent savoir

Nous parlons peut-être de l’application TikTok dans nos cercles publics, mais il existe une autre application, tout aussi largement utilisée et au sujet de laquelle les enfants espèrent que leurs parents ne poseront pas trop de questions. Ils utilisent en effet l’application de messagerie WhatsApp pour parler en privé avec leurs amis, échanger des contenus et des vidéos et (avec un peu de chance) échapper à la vigilance des parents.

Qu’est-ce que WhatsApp?

WhatsApp est une application téléchargeable qui, grâce à la connexion internet (Wi-Fi) de votre téléphone, vous permet d’envoyer des messages, des photos, des vidéos ou des fichiers. Elle permet également aux utilisateurs de passer des appels vidéo en temps réel (un peu comme FaceTime d’iOS). Le gros avantage: il est possible d’utiliser WhatsApp en se connectant à n’importe quelle connexion Wi-Fi, ce qui évite aux utilisateurs de gaspiller des minutes ou de payer des frais de SMS. Si vous partez en voyage à l’étranger, WhatsApp est un moyen pratique permettant d’éviter les tarifs élevés des appels internationaux.

Pourquoi les enfants adorent-ils WhatsApp?

C’est facile à utiliser, convivial et gratuit. WhatsApp Messenger permet aux enfants d’envoyer des messages texte, des vidéos, des photos et des messages audio, ainsi que de passer des appels vidéo à des amis sans limite de message ni frais. Oh, et pour le moment, elle est sans publicité, ce qui est un plus.

Il s’agit d’une application de chat furtif. WhatsApp est très apprécié pour les discussions de groupe (jusqu’à 256 personnes) auxquelles les parents ne pensent pas forcément. Souvent, les enfants rencontrent quelqu’un sur une application telle que Snapchat ou Instagram et optent ensuite pour WhatsApp parce qu’ils ont l’impression qu’elle est moins médiatisée et moins surveillée par les parents. Comme toute autre application, elle peut aussi servir de leurre ou de coffre-fort pour échapper à toute détection.

Impossible de louper l’icône verte de WhatsApp sur le téléphone de votre enfant ou dans le dossier Applications sur le bureau. ©WhatsApp

Elle a des fonctionnalités intéressantes. WhatsApp offre une fonctionnalité de diffusion qui permet à un utilisateur d’envoyer un message à un groupe de personnes et qui ne peuvent ensuite répondre qu’à l’expéditeur. La fonctionnalité Statut permet aux utilisateurs d’envoyer des photos, des vidéos et des GIF qui disparaitront, un peu comme les fonctionnalités amusantes d’Instagram et de Snapchat.

Les hacks WhatsApp permettent de s’amuser.  Les enfants adorent les solutions de contournement les  fonctionnalités de hack qu’ils peuvent utiliser pour améliorer leur expérience WhatsApp. Vous pouvez trouver les hacks de WhatsApp en ligne en effectuant une recherche rapide sur Google. Les hacks aident les utilisateurs à faire des choses amusantes telles que planifier des messages, créer de fausses conversations, récupérer des messages supprimés, désactiver les confirmations de lecture, créer une liste de diffusion et configurer des hacks qui permettront à votre compte de se démarquer.

Il y règne un sentiment de discrétion/sécurité.WhatsApp intègre un chiffrement de bout en bout, ce qui signifie que tous les textes, photos ou vidéos échangés entre les utilisateurs sont chiffrés (code brouillé) et sécurisés en principe lors de la communication. WhatsApp se distingue des autres applications de clavardage dans ce domaine. Aucun serveur ne stocke les messages après leur réception. Même WhatsApp ne peut pas lire, voir ou écouter les discussions, ce qui suscite chez les utilisateurs un sentiment de respect de la confidentialité et de sécurité. Cependant, comme on nous le rappelle quotidiennement, WhatsApp, comme toute application peut être piratée, utilisée à des fins d’escroquerie et de violation de données.

Quels sont les risques?

Contenu inapproprié et secret. Comme pour toute application, la plus grande préoccupation est la façon dont les enfants et les autres l’utilise. WhatsApp (comme toute application de messagerie) permet à n’importe qui de créer un compte. Les enfants peuvent être exposés à des contenus inappropriés et échanger ces contenus avec d’autres personnes. Comme pour toute application, les enfants utiliseront également des acronymes ou l’argot pour dissimuler un comportement à risque.

Étrangers. Beaucoup de gens utilisent WhatsApp, y compris ceux qui ont de mauvaises intentions. Les utilisateurs peuvent penser que les clavardages de groupe sont fermés aux inconnus, car les membres du groupe ont besoin d’un lien numérique pour y participer. Cependant, les membres du groupe peuvent copier les liens de discussions de groupe et les partager avec tout individu. En cliquant sur un lien, ce dernier pourra alors rejoindre le groupe sans la moindre vérification.

Cyberintimidation. Les textes de groupe sont une des principales raisons pour lesquelles les enfants utilisent WhatsApp. Les groupes peuvent compter jusqu’à 250 enfants. Ainsi, si une rumeur, un commentaire désagréable est partagé ou si un conflit éclate, la situation peut très vite tourner au vinaigre et avoir des conséquences au-delà de l’environnement WhatsApp.

Confidentialité. Alors que les enfants pensent que le chiffrement des conversations par WhatsApp offre une certaine sécurité, il ne les protège pas contre les personnes qui prennent et partagent des captures d’écran. Il est également possible de télécharger des discussions privées et des photos. Une autre menace pour la confidentialité est la façon dont l’application elle-même collecte les données de ses utilisateurs, que vous pouvez découvrir dans la section Politique de confidentialité et données des utilisateurs.

Fraudes et logiciels malveillants. WhatsApp n’est pas à l’abri des fraudes classiques touchant les applications sociales. L’application appartenant à Facebook a rencontré des problèmes avec les logiciels espions, l’usurpation d’identité, les demandes de paiement et les offres d’emploi frauduleuses, le tout dans le but d’amener les utilisateurs à donner leur informations personnelles ou des actifs.

Fausses informations.WhatsApp permet à un utilisateur de clavarder dans un groupe de 250 personnes maximum, une information peut facilement et rapidement devenir virale, même si elle n’est pas exacte. Tout récemment, de fausses nouvelles ont été diffusées sur WhatsApp, provoquant une panique autour des théories conspirationnistes liées au coronavirus et des lynchages en 2018 en Inde.

Conseils de sécurité pour la famille

L’interface WhatsApp. ©WhatsApp

Téléchargez et discutez de l’application. WhatsApp est facile à télécharger et à comprendre (interface de messagerie simple). Une fois que vous connaissez les bases, discutez de ses avantages et de ses inconvénients avec votre enfant. Demandez à votre enfant de vous faire découvrir son application et de vous montrer comment il l’utilise.

Certaines questions à poser pourraient être:

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans WhatsApp?
De quel type de groupe de discussion es-tu membre?
Quel type de contenu reçois-tu et envoies-tu le plus souvent?
Y a-t-il des personnes dans tes groupes de discussion que tu ne connais pas?
Les paramètres de localisation et du compte ont-ils été sécurisés au maximum?
As-tu partagé des renseignements personnels ou ton numéro de téléphone?
As-tu été mal à l’aise face à une situation quelconque lorsque tu utilisais l’application?

Guidez les jeunes utilisateurs.Pour les jeunes enfants ou les nouveaux utilisateurs de WhatsApp (l’âge minimum requis étant de 13 ans), pensez à créer un groupe WhatsApp privé uniquement pour votre famille. Apprenez à vos enfants à créer un profil sûr, à optimiser les fonctionnalités de sécurité, à bloquer les étrangers, à signaler les cas d’intimidation et à partager en toute sécurité des photos, des vidéos et à communiquer. Profitez de ce temps pour leur montrer les avantages de l’application et les risques qu’elle comporte.

Surveillez les appareils, le temps passé devant l’écran et le comportement. Il y a de nombreux problèmes à prendre en compte et à surveiller lorsque vos enfants utilisent des applications de messagerie. Premièrement, pour surveiller le contenu, pensez aux logiciels de sécurité ainsi qu’aux logiciels de filtrage . Deuxièmement, faites attention au temps passé devant l’écran et à la capacité de votre enfant à trouver un équilibre en ce qui concerne l’utilisation de la technologie. Troisièmement, surveillez son comportement. Les applications de messagerie permettent aux enfants de découvrir la pensée de groupe, une variété de contenus et plusieurs zones de danger émotionnel. La surveillance technologique implique d’accorder une attention particulière à la santé émotionnelle et physique de votre enfant, aux groupes d’amis, aux résultats scolaires et aux habitudes de sommeil.

Parlez des paramètres de confidentialité. Encouragez votre enfant à optimiser les paramètres et à utiliser l’option de vérification en deux étapes qui permet d’utiliser un code PIN personnalisé pour se protéger contre les violations et les piratages. Les paramètres de confidentialité vous permettent de choisir l’une des options suivantes : tout le monde, mes contacts ou personne. Passez en revue les informations de profil et ne donnez aucune information personnelle (âge, numéro de téléphone, liens avec d’autres comptes, nom de l’école, ville d’origine).

Contrôlez le partage de localisation. Lorsque le partage de localisation est activé, les images que votre enfant partage sur WhatsApp indiqueront où il se trouvait exactement au moment où la photo a été prise. Soyez conscient de cela et pensez à désactiver la localisation.

Évitez les inconnus et les liens étranges. Si une personne extérieure au cercle connu de votre enfant a son numéro de téléphone, elle peut envoyer directement n’importe quel contenu, à moins (et jusqu’à) qu’il soit bloqué. Ils peuvent s’avérer être des professionnels de la fraude sentimentale, de l’escroquerie ou de la manipulation des utilisateurs de WhatsApp . Discutez avec votre enfant de l’importance de ne clavarder qu’avec des connaissances et des personnes de confiance et de bloquer les messages provenant d’inconnus. Les messages d’inconnus peuvent contenir des contenus explicites, des logiciels malveillants, des pourriels ou des fraudes par hameçonnage.

Votre enfant devrait-il être sur WhatsApp? Tant que votre enfant n’est en contact qu’avec des personnes de confiance (et est soumis à une certaine forme de surveillance), cette application sociale peut être relativement sûre et remplacer la plupart des applications existantes. Cependant, chaque famille et chaque enfant est différent, et le fait d’autoriser ou non votre enfant à utiliser l’application est une décision personnelle. Si votre enfant est actif sur l’application avec votre accord, une façon de l’aider à naviguer dans les zones dangereuses est de continuer à avoir avec lui des conversations franches sur la sécurité. Vos conseils sont cruciaux. Cette responsabilité vous incombe en tant que parent!

 

About the Author

Toni Birdsong

Toni Birdsong is a Family Safety Evangelist for McAfee. She is an author, speaker, and cyber savvy mom of two teenagers (much to their dismay). As a family safety evangelist for McAfee, she focuses on online safety and often speaks to educators, parents, and teens about dodging the dangers online. She is the co-owner of ...

Read more posts from Toni Birdsong

Categories: Français
Tags:

Subscribe to McAfee Securing Tomorrow Blogs