Repérez les fraudes liées aux achats en ligne du Vendredi fou et du Cyberlundi

Vous attendez avec impatience les promotions de fin d’année comme le Vendredi fou et le Cyberlundi? Les pirates informatiques aussi. Alors que les gens affluent sur le site de détaillants, grands et petits, à la recherche des meilleures offres en ligne, les pirates sont prêts à les escroquer.

La composante humaine de la cybercriminalité mérite toute notre attention. Les escrocs ont toujours joué sur, nos peurs et nos sentiments de confiance mal placés. Ils font de même en ligne, en particulier pendant les Fêtes. Nous savons tous que cette période peut s’avérer stressante et que nous cédons parfois à la pression de trouver ce fameux cadeau très en demande et difficile à trouver. Les escrocs le savent et adaptent leurs attaques en conséquence alors que nous sommes emballés par la frénésie des Fêtes.

5 façons de repérer une fraude liée aux achats en ligne

Vous savez déjà comment repérer les bonnes affaires. Voici comment identifier les fraudes liées aux achats en ligne pour protéger vos finances pendant la saison des cadeaux :

1) Les pièces jointes de courriels prétendant provenir de détaillants et d’expéditeurs légitimes

L’installation de logiciels malveillants par le biais de pièces jointes de courriel est une fraude fréquemment utilisée par les pirates. Lors des promotions des Fêtes, elles prendront la forme d’offres et de notifications d’expédition. Sachez que les détaillants et les sociétés d’expédition n’envoient pas d’offres, de codes promotionnels ou de numéros de suivi dans des pièces jointes. Ces informations seront toujours présentées dans le corps d’un courriel.

2) La supercherie du cybersquat

Une escroquerie classique consiste à procéder au « cybersquat » de fausses adresses de courriel et URL qui ressemblent beaucoup aux adresses d’entreprises et de détaillants légitimes. Ces adresses apparaissent dans des courriels d’hameçonnage et elles ne vous redirigeront pas vers une bonne affaire, mais plutôt vers des sites frauduleux qui recueillent vos informations d’identification, vos informations de paiement ou même des fonds si vous tentez de les utiliser pour passer une commande. Vous pouvez éviter ces sites en vous rendant directement sur le site du détaillant. Soyez vigilant quant aux liens que vous recevez par courriel, texto ou message direct. Il est préférable d’accéder vous-même au site en saisissant manuellement l’adresse légitime et en y recherchant l’offre.

3) Les imitations d’offres et de sites

Une escroquerie connexe qui utilise également des tactiques de cybersquat consiste à imiter le site Web d’un détaillant ou d’une marque de confiance. Ces sites peuvent sembler promouvoir une offre spéciale, une bonne affaire sur un article très en vogue, etc. Ils permettent en fait aux cybercriminels de récolter vos informations personnelles et financières. Les médias sociaux, les courriels et d’autres plateformes de messagerie offrent à ces sites un moyen de propagation facile. Encore une fois, une URL qui « ressemble à une vraie URL » indique la présence d’une imitation : visitez directement le site du détaillant. En outre, un logiciel de protection en ligne complet peut empêcher votre navigateur de charger des sites suspects et peut les identifier dans vos résultats de recherche.

4) Les applications d’achat contrefaites

Une façon d’éviter les applications d’achat contrefaites est d’aller à la source, puisque les mieux conçues peuvent sembler très professionnelles et s’avérer difficiles à repérer. Accédez au site Web du détaillant sur votre navigateur mobile et recherchez un lien vers l’application à partir de son site. De même, n’ayez recours qu’aux boutiques d’applis légitimes telles que Google Play et l’App Store d’Apple. Les deux ont mis en place des mesures pour empêcher l’apparition d’applications malveillantes. Certaines peuvent malgré tout s’infiltrer avant d’être détectées. Recherchez alors le nom de l’éditeur dans la description et assurez-vous qu’il est légitime. Le nom de l’éditeur d’une application frauduleuse peut ressembler à celui du détaillant recherché, mais pas tout à fait. D’autres signes qu’une application est contrefaite : les fautes de frappe, une mauvaise grammaire et une conception un peu étrange.

5) L’offre trop belle pour être vraie

La notion de rareté est au cœur du magasinage des Fêtes. Qu’il s’agisse des offres spéciales de durée limitée, des articles festifs très demandés et difficiles à trouver ou du manque général de temps alors que tout reste à faire, comme le magasinage. Les escrocs adorent cette période de l’année. Durant les Fêtes, ils miseront sur cette rareté et cette forte demande dans leurs offres et leurs messages. Entre alors en scène l’offre trop belle pour être vraie, généralement proposée sur des sites frauduleux comme ceux mentionnés ci-dessus. Si le prix, la disponibilité et le délai de livraison semblent trop beaux pour être vrais, il peut s’agir d’une fraude conçue pour récolter vos informations personnelles et bancaires. Soyez prudent avant de cliquer sur quoi que ce soit. Si vous n’êtes pas sûr d’un produit ou d’un détaillant, lisez les critiques de sites Web de confiance pour voir si celui-ci est légitime.

De bons conseils pour magasiner en ligne en tout temps

En plus de repérer les fraudes, il existe d’autres astuces pour vous protéger lors de vos achats des Fêtes. En fait, celles-ci peuvent vous protéger toute l’année quand vous magasinez.

Recherchez l’icône de verrouillage

C’est un excellent point de départ. L’adresse des sites Web sécurisés commence par « https », et non pas seulement « http ». Ce « s » supplémentaire signifie « sécurisé ». L’adresse en question utilise donc un protocole sécurisé pour transmettre les informations sensibles sur Internet telles que les mots de passe, les numéros de carte de crédit, etc. Une petite icône de cadenas apparaît également dans la barre d’adresse de votre navigateur lorsqu’un site Web est sécurisé. Il est préférable d’éviter d’effectuer des achats sur un site Web si vous ne voyez pas qu’il est sécurisé.

Utilisez une carte de crédit plutôt qu’une carte de débit

Aux États-Unis, la Fair Credit Billing Act offre une protection publique contre les frais frauduleux sur les cartes de crédit, grâce à laquelle les citoyens américains peuvent contester des frais supérieurs à 50 $ pour des biens et services qui n’ont jamais été livrés ou qui ont été facturés de manière incorrecte. Notez que de nombreuses sociétés émettrices de cartes de crédit ont leurs propres politiques qui renforcent la protection offerte par la Fair Credit Billing Act. Cependant, les cartes de débit ne bénéficient pas de la même protection en vertu de cette loi. Privilégiez donc l’utilisation de cartes de crédit à celle de cartes de débit lors de vos achats en ligne.

Envisagez d’obtenir une carte de crédit virtuelle

Une autre possibilité consiste à configurer une carte de crédit virtuelle comme mandataire pour votre carte de crédit physique. Ce mandataire change après chaque achat effectué, ce qui le rend beaucoup plus difficile à exploiter par les pirates. Renseignez-vous soigneusement sur les cartes de crédit virtuelles, car leur utilisation compte certains inconvénients. Par exemple, lors d’un retour de marchandise, un détaillant pourrait vouloir utiliser le même mandataire pour rembourser un achat.

Utilisez une protection logicielle lors de vos achats

L’utilisation d’une suite complète de logiciels de protection en ligne peut offrir des couches de protection supplémentaires pendant que vous magasinez, comme la protection de la navigation Web et un gestionnaire de mots de passe. La protection de la navigation Web peut bloquer les liens suspects associés à des logiciels malveillants ou à une fraude financière. Un gestionnaire de mots de passe peut créer des mots de passe forts et uniques et les stocker en toute sécurité. Les pirates auront ainsi plus de difficulté à compromettre vos comptes. La protection contre le vol d’identité renforce encore votre sécurité en vous aidant à sécuriser votre identité en ligne et à la restaurer si l’un de vos renseignements personnels tombe entre de mauvaises mains.

Utilisez l’authentification à deux facteurs pour vos comptes

L’authentification à deux facteurs est une couche de défense supplémentaire en plus de votre nom d’utilisateur et de votre mot de passe. Cette authentification consiste en l’utilisation d’un code spécial à usage unique pour accéder à votre compte. Il est généralement envoyé par courriel ou par texto ou appel téléphonique sur votre téléphone. En somme, cette défense supplémentaire combine quelque chose que vous connaissez, comme votre mot de passe, avec quelque chose que vous avez, comme votre téléphone. Ces couches de sécurité compliquent le piratage de vos comptes par les fraudeurs. Si l’un de vos comptes prend en charge l’authentification à deux facteurs, la protection supplémentaire obtenue vaut largement les quelques secondes supplémentaires nécessaires à sa configuration.

Utilisez un RPV lorsque vous magasinez sur un réseau Wi-Fi public

Le Wi-Fi dans les cafés et autres lieux publics peut exposer votre navigation privée aux regards indiscrets car ces réseaux sont ouverts à tous. L’utilisation d’un réseau privé virtuel (RPV) chiffre votre navigation, votre magasinage et tout autre trafic Web, les protégeant des tentatives d’interception de vos données sur le Wi-Fi public et de collecte d’informations telles que vos mots de passe et numéros de carte de crédit.

Gardez un œil sur votre identité et vos rapports de crédit

Avec tous les mots de passe et comptes que nous conservons, c’est important. La vérification de votre crédit permettra de découvrir d’éventuelles incohérences, voire des cas purs et simples de fraude. Vous pouvez ensuite prendre des mesures pour corriger les erreurs ou les frais erronés que vous trouvez.

Magasinez sans souci! (Ne cédez pas au stress ni à la pénurie.)

Alors, pendant que vous magasinez en ligne cette année, respirez profondément avant de commencer. Vérifiez deux fois plutôt qu’une les offres qui semblent trop belles pour être vraies. Portez une attention particulière aux liens. Et ne cliquez surtout pas sur les pièces jointes qui ressemblent à des avis d’expédition ou à des bons de réduction. En cette période de l’année, les pirates comptent sur le fait que vous soyez pressé. Prendre un moment pour repérer leurs astuces peut grandement contribuer à renforcer votre sécurité et celle de vos finances.

FacebookLinkedInTwitterEmailCopy Link

Stay Updated

Follow us to stay updated on all things McAfee and on top of the latest consumer and mobile security threats.

FacebookTwitterInstagramLinkedINYouTubeRSS

More from Français

Back to top